Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grande Motte : le grand retour ?

«Qui a dit que la Grande Motte était moche ?», martèle S. Rossignol, maire de la station balnéaire de l’Hérault. Héritière de la mission Racine pour l’aménagement du littoral languedocien, elle avait pour but, entre autres, de désengorger la Côte d’Azur et de fixer en France les flux touristiques vers l’Espagne. Dessinée à la fin des années 1960 par l'architecte J. Balladur, cousin de l’ancien premier ministre, la station est cependant restée longtemps un symbole de la bétonisation du littoral. Cinquante ans plus tard, elle accueille toujours quelques 100.000 vacanciers chaque été mais elle connaît un regain d’intérêt. Affichant 70% d'espaces verts, la ville a ainsi obtenu le label Patrimoine du XXe siècle en 2010. Surtout, la progression de la population résidente amène à repenser son fonctionnement urbain. En témoigne le nouveau schéma directeur, fondé sur l’identification des pôles touristiques, la création d'un vrai centre-ville et la restructuration du maillage viaire, dans une perspective de développement durable. Ainsi la requalification de l'avenue de l'Europe qui relie l'entrée de la ville à la mer s’accompagne de la réduction de la place au sol de la voiture. L'espace public piéton ainsi dégagé libéré sera replanté, sans renier les constructions antérieures. «La difficulté du travail tient à la nécessité de restaurer l'œuvre de Jean Balladur tout en la prolongeant», explique J-M Gaulier, maître d’œuvre du projet.

Tag(s) : #Territoires, #Tourisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :