Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas encore le fond du trou en Espagne

Peu d’espoir de reprise en Espagne. Selon une étude de Standard & Poor’s, les prix de l'immobilier devraient encore chuter de -8 % en 2013 et -5 % en 2014. Même son de cloche chez Morgan Stanley qui estime que les prix pourraient encore perdre 30 % au cours des deux prochaines années. De fait, les prix continuent leur baisse. Au T2 2013, ils ont ainsi perdu 12 % en glissement annuel. Soit un effondrement de plus de 35 % depuis 2007, dans un contexte de viscosité du marché puisque seules 80.000 ventes ont été réalisées au T2, soit -4,2 % en glissement annuel, contre plus de 200.000 transactions trimestrielles en 2006. En Espagne comme ailleurs, l’immobilier est un indicateur de santé économique. Or, le PIB s’est contracté de 5,3 % entre le S1 2007 et le S1 2013. Sur la même période, l’investissement s’est réduit de 38%, avec parallèlement une augmentation de 17% du taux de chômage. Corollaire, le logement et les marchés hypothécaires continuent eux aussi de s’effondrer. Plus grave, le pays enregistre un taux élevé de défaut sur les prêts, soit 12,2%. L'immobilier va donc poursuivre son ajustement, même si certaines zones semblent en voie de reprise. « Alors que pendant le boom, les prix montaient sans distinction de produit ni de lieu, aujourd'hui, une distinction est faite et le marché varie en fonction », analyse le portail immobilier Idealista.es, leader dans le pays. Ainsi, la Catalogne et les régions touristiques semblent retrouver un certain dynamisme, grâce à un regain d'intérêt des acheteurs étrangers, dont les achats ont augmenté de 28 % entre juillet 2012 et juin 2013.

Tag(s) : #Immobilier
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :