Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Illustration ITeM info. DR.
Illustration ITeM info. DR.

Lu ce soir dans la Tribune : "Sur un an, les prix énergétiques ont reculé de 2,5 %, contre un recul de 2 % en octobre. Mais, malgré cet effet, l'inflation sous-jacente, calculée en excluant les prix de l'énergie, de l'alimentation et du tabac, ne gagne aucune dynamique".

J'ai dernièrement révisé mes dérivées secondes avec mon beau-fils et me suis, vite fait, documenté sur Wiki à-propos de la vitesse de décrochage aéronautique, mais je n'y comprends toujours rien.

Moins vite que pas du tout vite, cela veut sans doute dire encore plus lent que très lent. On connaît le paradoxe de Zénon, l'histoire de la flèche qui n'avance plus si l'instant considéré est trop court. Coluche n'avait finalement pas tort : moins blanc que blanc, c'est gris clair. Mais plus blanc que blanc, on ne sait pas... Et Brecht non plus n'avait pas tort : "quand il y a trop de tout, rien ne vaut plus rien"…

Bref, moins que rien, ce n'est vraiment pas grand chose. Mais un tout petit rien qui fait un vilain petit bruit, celui de la déflation-récession.

Cela va, semble-t-il, sans le dire dans la presse économique, mais ça irait mieux en le disant : ça va très mal.

En savoir plus : http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141128trib7e6fb0c5e/l-inflation-ralentit-encore-en-zone-euro.html

Tag(s) : #Economie, #Van Gulden

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :