Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marchés financiers et volatilité. Une définition de Bartolomeu.

LA VOLATILITE EST LE REFLET DU MONDE TEL QU'IL EST ET DE L'IDEE QUE L'ON S'EN FAIT.

Tout le monde a conscience que tout cela se terminera mal.

Que le squeeze entre le niveau artificiel de taux d'intérêt extrêmement bas et l'accumulation de la monnaie de singe par l'appareil bancaire et financier est sans issue.

Que les données statistiques sont trop souvent corrigées. Le taux actuel de chômage aux USA correspondait , il y a peu d'années, à une utilisation optimale des capacités de production. On en est très éloigné aujourd'hui.

Que l'émergence économique demande du temps. Incompatible, le plus souvent, avec les besoins de la spéculation. Sait-on quelle est la situation réelle de l'appareil bancaire chinois soumis à bien d'aléas depuis une dizaine d'années ?

Est-on en mesure de quantifier et de qualifier les nouveaux risques ? Dans ce monde d'ajustements systémiques permanents, quelle est l'efficacité de nos moyens d'acquisition des informations et quelle est notre expérience pour donner des réponses appropriées à des problèmes nouveaux, sans réels référentiels ?

Les taux d'intérêts n'ont jamais été aussi bas et les risques jamais aussi élevés. L'offre alternative aussi faible.

Il faudra bien un jour revenir sur la terre ferme. Si ce n'est en ce mois d'octobre, cela ne saurait tarder, les empires dominants ne pouvant durablement s'accommoder d'une situation à la japonaise.

© Bartolomeu pour ITeM info, 17 octobre 2014

Tag(s) : #Economie, #Bartolomeu

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :